La gestion de projet e-learning réussie

En gestion de projet, et ce, quel que soit le domaine, nous devons considérer trois grands paramètres : le niveau de qualité souhaité, les échéanciers et bien sûr le budget. Tout au long d’un projet, nous devons jongler avec ces trois éléments. Si on en bouge un, les autres sont automatiquement influencés. Par exemple, si nous voulons rehausser la qualité visuelle ou interactive d’une capsule e-learning, nous devrons y investir plus de temps et de ressources, ce qui aura une influence directe sur les échéanciers et les coûts. Pour bien naviguer parmi ces trois éléments, la gestion de projet se base sur une solide planification et un suivi rigoureux. Elle inclut également la mise en place de bons outils de communication.

La description du projet

L’objectif est toujours de former une clientèle cible, mais à quelle fin la forme-t-on? Pour répondre à une obligation, augmenter l’efficacité ou les ventes, résoudre une problématique? L’objectif influencera les besoins d’apprentissage et guidera ensuite la planification du projet : durée de la formation, budget, échéancier et ressources, niveau d’interactivité (visuel, vidéo, quiz, etc.).

Les parties prenantes d’un projet e-learning sont couramment l’équipe de développement, les experts de contenu (et les experts terrain), le responsable de la formation et l’apprenant. L’équipe de développement désire notamment un travail bien fait et un budget réaliste. Les experts souhaitent que le contenu soit juste et adapté pour le public cible, le responsable de la formation veut s’assurer que les objectifs de la formation seront atteints. L’apprenant quant à lui, attend une formation qui suscite son intérêt et rejoint ses réels besoins.

Les risques d’un projet e-learning peuvent être liés à la charge de contenu et à sa maturité, à un projet qui se prolonge dans le temps (retard), au nombre de personnes impliquées, à leur disponibilité, aux changements, à une nouvelle technologie, etc.

Le budget

Un budget est évalué dès le début et il est important que celui-ci soit réaliste en fonction des objectifs fixés. Ensuite, il faut comparer régulièrement le % du budget écoulé et le % du projet réalisé. S’en tenir aux livrables prévus est nécessaire si on veut respecter le budget alloué. Les inclusions sont toujours positionnées dans un processus clair, bien défini et compris par toutes les parties prenantes. Cela permet notamment de réduire les risques identifiés au départ.

Les livrables habituels ou inclusions :
  • Analyse de contexte et Design pédagogique
  • Maquette visuelle
  • Scénarios (ou storyboard)
  • Médias (images, photos, animation, vidéo, sons, etc.)
  • Modules interactifs
  • Fichiers finaux pour diffusion
Exemples de services
  • Organisation d’un pilote
  • Versions supplémentaires
  • Matériel complémentaire (PDF, questions d’examen, etc.)
  • Implantation ENA (ou LMS)
  • Traduction

Consultez notre gamme de services.

L’échéancier

La durée de réalisation dépend de plusieurs paramètres : ampleur du projet, étapes à franchir, nombre de versions prévues, disponibilité des ressources impliquées, etc. L’échéancier dépend grandement du processus de développement et des jalons qui caractérisent le projet, mais traverse essentiellement ces grandes étapes : analyse, conception, production, diffusion.
Lorsque toutes les conditions optimales sont en place, il peut être possible de concevoir un projet e-learning rapidement bien que cela ne se conçoive pas en criant ciseau! Évidemment, l’échéancier dépend toujours du niveau de complexité du projet et de tous les paramètres que nous venons de décrire.

Pour conclure

Lorsqu’un projet est sur la route du succès, on a du plaisir à travailler, les délais et les budgets sont respectés, puis la qualité du résultat accroche un client satisfait !

Articles liés

No results found

Menu